Respirer, de la conscience de la respiration à la conscience de soi



Sophrologie et respiration

La sophrologie est une méthode de relaxation psycho-corporelle qui se base sur la respiration, sur des exercices de mobilisation corporelle (doux et adaptés) et sur des visualisations.

Elle vise essentiellement l’harmonie corps-esprit et celle de la conscience. Et ceci dans toutes les circonstances dans lesquelles le quotidien et notre environnement nous placent et quelles que soient nos conditions de vie.

Elle utilise largement la respiration, fonction vitale qui participe à notre équilibre nerveux, psychique et émotionnel et qui joue également un rôle important dans la régulation des capacités cognitives et la conscience de soi.

La respiration est la seule fonction autonome sur laquelle nous pouvons influer.

Respirer c’est vivre, guérir, et être Soi.



La respiration dans différentes pratiques orientales

Beaucoup de disciplines se basent sur la respiration ou l’utilise dans la pratique : le « pranayama » (maîtrise du souffle) des différents yogas, le qi gong et le tai chi, les arts martiaux, les pratiques méditatives et spirituelles (le zen, le soufisme, la prière...)...

En sophrologie, la respiration est la base de la relaxation corporelle. Les mouvements du corps eux-mêmes se révèlent pleinement efficaces s’ils sont associés à la respiration.

L’entraînement permet ensuite de passer de la conscience de la respiration à la conscience du souffle et de l’être.


La respiration et la souffrance

La gestion du souffle et de la respiration sont utilisés par les sportifs, les musiciens, les danseurs, les

chanteurs pour améliorer leurs performances. Mais les soignants lui font aussi une large place, notamment dans les services de maternité où la respiration est si importante, en soins de supports, en rééducation...

Les médecines naturelles, et particulièrement la naturopathie, incluent elles aussi la respiration en prévention ou en complément de traitements conventionnels.


C'est donc bien une pratique fondamentale.

L'apport de la sophrologie en hôpital, notamment auprès de personnes en fin de vie, et auprès de personnes en situation de handicap m’ont permis d’approfondir la part fondamentale de la respiration dans l’expérience du relâchement musculaire et corporel et de la relaxation psychique. Dans ces circonstances, le souffle est, plus que tout, la source de vie et d’énergie, une aide précieuse et ultime face à la souffrance, pour l’apprivoiser, la surmonter et vivre « avec ». Sont mobilisées alors toutes les capacités de la personne à respirer, pleinement, ou à visualiser les mécanismes respiratoires.

Les bienfaits sont inestimables et profondément aidants et réconfortants.

Nous pouvons retrouver ces mêmes bénéfices dans la vie de tous les jours.


La respiration et le retour à soi

« Vivre en pleine conscience, ralentir son pas et goûter chaque seconde, chaque respiration, cela suffit. »

Thich Nhat Hanh

L’attention ou le retour à la respiration, consciente, est le meilleur moyen pour revenir à Soi, le plus court chemin vers le calme intérieur. C’est l’outil le plus accessible, le plus simple pour calmer le stress ou surmonter les situations vécues difficilement au quotidien et se libérer de certaines tensions physiques.

De nombreuses études sont menées et l’on trouve beaucoup d’écrits passionnants sur le sujet.


Mon intention ici est une invitation. Vous inviter à la pratique, à approfondir la respiration.

Je vous propose ici 2 exercices très simples. Ils visent à se recentrer, se détendre rapidement, prendre du recul, récupérer après un excès de stress…ou simplement revenir à soi.

Il s'agit d'exercices pratiques de respiration et non de techniques spécifiques de sophrologie qui se pratique à un autre niveau de conscience.


L’attention ou le retour à la respiration, consciente, est le meilleur moyen pour revenir à Soi, le plus court chemin vers le calme intérieur. C’est l’outil le plus accessible, le plus simple pour calmer le stress ou surmonter les situations vécues difficilement au quotidien et se libérer de certaines tensions physiques.

De nombreuses études sont menées et l’on trouve beaucoup d’écrits passionnants sur le sujet.

Exercice 1 - Observer votre respiration

- Assis, debout, couché peu importe, installez-vous confortablement, fermez les yeux.

- Portez tout simplement votre attention sur votre respiration.

- Pendant quelques minutes


Juste ça...observer où ça respire en vous, d’où ça respire, comment vous respirez, sans rien changer, sans rien contrôler ou vouloir modifier, simplement observer ce qui se passe, le trajet de l’air, les sensations, la perception aux narines ou les mouvements dans le corps (remarquer la poitrine ou le ventre qui se gonflent, se dégonflent par exemple, ou pas)…

Sentir l’inspir, puis l’expir, le rythme régulier ou irrégulier, ses variations, ses mouvements, leur ampleur...

Sentir le trajet du souffle lorsqu'il pénètre dans votre corps lors de l'inspiration, et lorsqu'il ressort sur l'expiration, sa légèreté, sa densité...

Faisant cela nous posons notre attention simplement sur autre chose...autre chose que le mental.


Je vous propose de faire cela quelques minutes.

Chaque jour ou chaque fois que vous vous sentirez en tension ou en stress, 3 à 4 minutes serait bien.

Observer les sensations de votre corps et de votre esprit.

Avec beaucoup de bienveillance et de douceur pour vous-même.

Exercice 2 - Vous poser 3 minutes 3 fois par jour

De la même manière : assis, debout, couché (peu importe) pratiquer des respirations conscientes, c’est à dire simplement en portant son attention sur sa respiration (proposition ci-dessus).

Laisser venir à soi l’une ou l’autre de ces questions :

Comment je me sens, là maintenant ?

Est-ce que je remarque des tensions, des pensées, des émotions ?

Ou non ?


Il ne s’agit de répondre mais laisser monter spontanément, naturellement une réponse, sans faire de commentaire.

Il s’agit simplement de ralentir, de s’arrêter, de respirer et de faire attention à soi, par soi-même, sans attentes.

Petit à petit la respiration devient plus profonde, lente et fluide et cela permet à l’être de rétablir le calme et tranquillité intérieure.

Puis, retournant à vos activités naturellement, observez ce qui se passe en vous, si cela vous a fait du bien.


Essayez et voyez ce qui se passe.

Je vous souhaite le meilleur.

Gaëlle Roullet


Quelques citations inspirantes


« Le contrôle du souffle est la pierre philosophale. »

Lanza del Vasto

« Le souffle, c’est la conscience, et la conscience c’est le souffle. »

Les Upanishads

« La respiration est davantage qu’une alimentation de l’homme en oxygène. L’acte de

respirer est l’action vitale absolue. »

« Dieu est au cœur de mon souffle. »

Karfield Graf Dürkheim


Pour aller plus loin ...


- Dossier complet : Revue Cerveau & Psycho / les pouvoirs de la respiration (PDF disponible)

https://www.ergotonic.net/wp-content/uploads/2018/12/Dossier-Complet-%E2%80%93-Les-Pouvoirs-de-la-Respiration.pdf


- Revue Sources : n°48 – février / mars / avril 2020

https://www.sources-vivre-relie.org/accueil.aspx

Attention : certaines affections pulmonaires / des bronches / cardiaques peuvent ne pas être pas compatibles avec les pratiques de respiration proposées en sophrologie. Seul un médecin spécialiste peut aider dans ce domaine afin de préciser les précautions à prendre ou les contre-indications.

37 vues

© 2018 by Gaëlle Roullet